Bio

_Une vie pour le spectacle et la musique…

C’est avec naturel et intuition que je suis entré très jeune dans l’univers de la création musicale. Au départ comme chanteur dans divers groupes puis en tant que percussionniste. J’ai eu la chance d’être animateur radio et de multiplier mes influences musicales jusqu’à devenir musicien/comédien dans la troupe Picto Facto.

Au fil des années et de mes rencontres, j’ai abordé différents styles musicaux et laissé ainsi ma mélomanie flâner et musarder jusqu’à ma rencontre avec la flûte peule (Tambin dans la langue peule). J’ai passionnément investi mon temps et mon énergie au perfectionnement de la flûte, jusqu’en Afrique, point d’orgue de mon apprentissage.

L’univers des flûtes occupe une partie de mon temps, une partie seulement car je ne peux mettre de côté mes autres affinités instrumentales comme la percussion, le chant, le beat box…

J’aime participer à des projets de toutes sortes et collaborer avec d’autres artistes. Provoquer une émulation artistique pour le plus grand plaisir du public est un bonheur qui passe par la conjugaison des savoir-faire !

C’est avec passion et pétri d’influences de toutes sortes que je compose, écris et réalise mes prestations. Ainsi, quel que soit le public ou le contexte de mes représentations, je joue toujours dans cet esprit d’ouverture et de poésie qui accompagne ma vie musicale. 


_Le jeune public…


Stanislas Garnier est également un artiste jeune public qui s’est révélé au travers du théâtre de rue mais aussi grâce à des influences culturelles et musicales d’horizons très variés. Cette diversité modèle ses créations qui sont toujours jouées dans un esprit de poésie et d’ouverture.

Conscient de l’importance de spectacles de qualités pour le jeune public, il écrit ses histoires et compose ses musiques pour des représentations dynamiques, interactives, parfois épiques… en ajoutant toujours une petite pincée de sagesse !

Les flûtes du monde ne sont jamais très loin dans ces spectacles, mais le chant, les percussions, la guimbarde et autres instruments atypiques ainsi que le beat box ont toutes leurs places pour enrichir harmonieusement ces moments de partages.

« Le spectacle jeune public n’est pas le parent pauvre de la création artistique, loin de là ! »